W,vm ..1er MAI 2013. DÉCLARATION

Dans le cadre de la célébration de cette journée de lutte et d’espoir , le  SNAPEST s’incline et salue la mémoire de tous les travailleurs martyrs du monde du travail et salue les sacrifices des militantes et militants algériens de tous les syndicats et de lasociété civile et du monde associatif.

 

 


 Nous avons encore en mémoire Taleb Abderhamne ,  Aissat idir , Abedlehak Benhmouda , Kamel Amezal , ainsi que les  onze enseignantes assassinées à Sidi Bel Abbès le  27 septembre 1997  ,sans oublier toutes les autres victimes.

Le SNAPEST fidèle à la lutte engagée depuis 2003  ne peut que s incliner devant  la mémoire du défunt Osmane Redouane qui restera à  jamais gravée  dans les jalons des luttes  du mouvement syndical algérien.

Aux sections des coordinations syndicales du sud du pays qui ont pris en main leurs revendications  contre  la  coercition des carrières des travailleurs, sachant bien qu’il n ya que les luttes qui payent pour un travail bienséant et une vie décente et pour   une amélioration salariale malheureusement rattrapée chaque  jour par ces  inflations sauvages incontrôlées.

 A toutes ces organisations syndicales qui naissent  s’organisent et défendent les intérêts du travailleurs  et qui sèment chaque jour l’espoir des lendemains meilleurs.

Le SNAPEST  lutte toujours pour une école qui répondra à l’exigence du 21ème  siècle, une école moderne tolérante et ouverte pour éclairer une Algérie future libre et démocratique.

Notre syndicat défendra toujours les corps communs, ces oubliés de la république  aux  salaires clochardisés  et que les travailleurs eux même appellent « Oucheria » salaire de 10 jours  et non pas « Chahria » .  Cette frange de la société atteindra ses  revendications car  ces milliers de travailleurs ont droit aussi à une vie décente.

Les enseignants PTLT  exigent eux aussi ce suivi de leurs carrières,  d’un droit spolié depuis une vingtaine d’années. Notre syndicat apportera toujours soutien et accompagnera  la coordination nationale dans toutes ses démarches.

Le SNAPEST appelle ses adhérentes femmes à s impliquer dans les  cellules de coordination et annonce  la naissance de la coordination des femmes enseignantes  pour le 19 mai 2013 qui par des formations et  des regroupements contribuera à enrichir notre syndicat.

Le SNAPEST capitalise ses expériences et proclame l’ouverture de la 1ère  école syndicale, le 5 septembre 2013  à Alger pour le rajeunissement de ses cadres dans un projet s’étalant sur  3 années  de formation et de suivi.

Le SNAPEST a choisi le 1 mai 2013, pour    un rassemblement de mobilisation et d’espoir et de lutte  à Mostaganem, cette ville qui   a été une locomotive  et un bouquet de muguet dans notre vie   syndicale  depuis 2002.

Nous appelons les autorités à donner une réponse aux doléances des chômeurs de toute l’Algérie, par  l’amélioration de cadre de vie et le droit au logement et   la santé,  ainsi que le respect des libertés syndicales et du monde associatif.

Le  SNAPEST appelle  à  la révision de ce Smig dépassé aujourd’hui, la revalorisation du point indiciaire, et à l’amélioration des services publics au service du citoyen.

Le SNAPEST  s’incline devant les sacrifices du peuple palestinien et nos camarades Sahraouis, nous  resterons  toujours  solidaires pour ces causes nobles des droits des peuples réclamant  la liberté et l’autodétermination.

 

Vive la solidarité syndicale !

Vive l Algérie !

 Gloire aux sacrifices et aux faiseurs d’espoir d’une Algérie libre et démocratique !

p/o le bureau  national  Mr MERIANE MEZIANE  coordinateur national du snapest  Alger le 29.04.2013